La Saône Vosgienne associe les acteurs sociaux au programme "Habiter Mieux"

Ce lundi 7 janvier, en Mairie de Monthureux-sur-Saône, la Communauté de Communes du Pays de la Saône Vosgienne avait convié les différents partenaires du Programme d’Intérêt Général mis en place depuis juillet 2012, notamment pour résorber la précarité énergétique et aider les habitants à adapter leur logement à leur handicap.

Alain Roussel, Président de la Communauté de Communes, a expliqué les objectifs du programme aux maires du territoire, mais aussi aux acteurs sociaux qui interviennent régulièrement auprès des familles résidant sur le secteur. Ainsi, les assistantes sociales du Conseil Général, de la Mutualité Sociale Agricole, de la Caisse d’Allocations Familiales, du Centre Local d’Information et de Coordination, la référente RSA et la Présidente de l’ADMR de Monthureux-sur-Saône ont pris connaissance des aides mobilisables dans le cadre de ce programme, exclusivement destiné aux propriétaires occupant leur logement. Au contact direct des habitants les plus fragiles socialement, ces travailleurs sociaux sont en effet les mieux placés pour faire connaître l’existence du programme et des soutiens financiers qu’il permet, auprès des personnes qui en ont le plus besoin.

Pascal Moutier, représentant de l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat, a précisé la définition des situations de précarité énergétique : est en situation de précarité énergétique tout ménage qui consacre plus de 10% de son budget à la consommation d’énergie (chauffage, production d’eau chaude,…). Il a ajouté que la précarité énergétique conduit souvent à des problèmes de santé et à des ruptures de liens sociaux. Si ce programme vise à améliorer les logements pour réduire la consommation d’énergie des ménages et ainsi maintenir leur pouvoir d’achat tout en participant au respect de l’environnement, il cherche également à améliorer le confort de vie des ménages qui, en fonction de leurs revenus, n’ont pas les moyens d’investir dans leur logement. Ce programme permettra également de soutenir l’activité locale du bâtiment et des artisans locaux.

Lancé pour une période de trois ans, ce programme est animé localement par les services de la Communauté de Communes qui instruit les dossiers de demande de subvention, en collaboration avec Christian Mangel, qui assure les diagnostics énergétiques, et Jonathan Esselin, qui met en œuvre les diagnostics d’ergothérapie. A ce jour, 26 ménages ont déjà sollicité la Communauté de Communes. Pour bénéficier des aides, il faut être propriétaire de son logement et répondre aux conditions de ressources arrêtées par l’ANAH ; le logement concerné doit constituer la résidence principale du ménage et être construit depuis plus de 15 ans. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter la Communauté de Communes : 03.29.07.57.84.