Plan Paysage Presse juillet 2015.pdf
Document Adobe Acrobat 451.4 KB

Plan de Paysage : une démarche participative

Dernièrement à Saint-Julien, une trentaine de personnes avaient répondu présents à l’invitation de la Communauté de Communes du Pays de la Saône Vosgienne à participer à la réunion publique proposée dans le cadre du Plan de Paysage. L’objectif de cette rencontre était d’impliquer la population à cette démarche qui se veut d’abord concertée. Elus, responsables associatifs, agriculteurs, simples habitants, tous étaient les bienvenus pour découvrir les buts, les étapes et les moyens déployés.

Pour l’occasion, le président Alain Roussel avait demandé à Marc Benoît de présenter l’intérêt d’une telle démarche sur le secteur. Connu localement pour avoir été l’une des principales chevilles ouvrières de la Fête du Paysage orchestrée à Nonville en 2006, ce chercheur de l’INRA de Mirecourt a abordé la notion de paysage qui est prise en compte depuis peu par les politiques publiques d’aménagement. Le paysage est fait d’objets complexes qui évoluent en raison des plusieurs facteurs : la météo, la géologie, l’activité humaine (agriculture, exploitations forestières, constructions,…). Ainsi, au fil des siècles, les paysages du secteur se sont considérablement modifiés en raison notamment du phylloxéra qui a détruit les vignes et favorisé la plantation de mirabelliers, puis de la grande guerre qui, en privant les fermes de bras, a conduit les cultivateurs à abandonner la culture intensive pour s’orienter vers l’élevage, et enfin des nombreux remembrements lancés à partir de 1947, qui ont produit des parcelles plus grandes. Selon Marc Benoît, le paysage étant le véritable visage d’un pays, il est très intéressant de réunir les personnes qui habitent le territoire aujourd’hui pour leur donner l’opportunité de réfléchir ensemble à ce qui leur plaît dans leurs paysages : les espaces ouverts où la vue porte loin, les architectures et les silhouettes des villages, le massif forestier, mais aussi ce qui leur déplaît : l’abandon des cœurs de villages, les constructions pavillonnaires qui banalisent les paysages, les restaurations malheureuses des maisons anciennes,… Chacun pourra exprimer son avis sur ce qui le séduit, ce qui pour lui est essentiel à protéger, ce qui le dérange,… Le Plan de Paysage permet de construire le paysage de demain avec les personnes d’aujourd’hui, qu’ils soient créateurs de paysage ou simples usagers. Les préconisations du Plan de Paysage seront ensuite prises en compte par le Plan Local d’Urbanisme intercommunal qui sera lancé dès le mois de juin 2014.

Les architectes paysagistes missionnés par la Communauté de Communes pour mener l’étude ont ensuite présenté les étapes du Plan de Paysage : diagnostic, stratégie, plan d’actions. Ils ont surtout convaincu les participants de prendre part à l’atelier photo (questionnaire disponible actuellement) et aux ateliers paysage qui seront proposés en avril (travail sur photos et sur cartes, lectures de paysage, visite de villages). Si vous aussi, vous vous intéressez au Plan de Paysage, contacter Ingrid COLNET, agent de développement  à la Communauté de Communes : 03.29.07.57.84 – www.cc-pays-saonevosgienne.fr.