Tourisme : le Sud-Ouest se réveille

En ce début d’année, à la Maison Pour Tous de Monthureux-sur-Saône, les organisateurs des « Rencontres Les Vosges côté Sud-Ouest » ont invité les acteurs du tourisme à dresser le bilan de l’année écoulée et à envisager les actions à venir. Ainsi, les quatre Communautés de Communes du Sud-Ouest du département (Pays de la Saône Vosgienne, Pays de Saône et Madon, Marches de Lorraine et Val de Vôge), en collaboration avec leurs Offices de Tourisme/Syndicats d’Initiative, ont retracé les réunions proposées en 2013 : quatre rencontres destinées aux propriétaires d’hébergements touristiques, aux hôteliers et restaurateurs, aux animateurs de sites touristiques,… A travers différents thèmes, les 150 participants à ces rencontres ont découvert et approfondi leur connaissance du secteur. L’histoire, le patrimoine lié à l’eau, les sorties nature, les saveurs et les traditions ont ainsi été abordés sous la forme de diaporamas en salle et enrichis par des visites de sites tels que le Centre de la Préhistoire à Darney, les Thermes de Bains-les-Bains, la vallée de l’Ourche, la fromagerie de Isches et la miellerie de Mont-lès-Lamarche.

 

Au vu des résultats encourageants des questionnaires de satisfaction adressés en fin d’année 2013 aux acteurs du tourisme, les collectivités et les associations de promotion du secteur proposent de poursuivre les Rencontres, en 2014, sur le thème de la formation des acteurs : formation à l’accueil des clientèles étrangères, formation à la communication notamment sur internet. Autour de la table, tous ont souligné la nécessité d’établir un plan média pour mieux faire connaître et reconnaître le Sud-Ouest Vosgien, poumon vert à proximité de nombreuses villes thermales. Les notions d’identité territoriale, d’image de marque, de conquête des clientèles, même les plus proches, de réalisation d’une véritable économie touristique ont été abordées par tous, au cours d’un débat qui fut fort animé. En 2015, les participants travailleront à la création de produits touristiques et à l’organisation d’évènements de promotion consacrés à séduire de nouveaux clients.

 

Les Présidents des collectivités ont enfin souligné l’évolution du regard des visiteurs, mais aussi des habitants, du secteur. Alors qu’’il y a encore quelques années, le tourisme vert ne semblait pas faire l’unanimité, il apparaît aujourd’hui comme une composante possible d’un développement territorial synonyme de création d’emplois locaux. Les initiatives se multiplient et prouvent que le défi du tourisme peut raisonnablement être relevé : la mise en valeur de villages comme Les Voivres ou Martigny-les-Bains, l’animation de sites comme la Manufacture Royale de Bains-les-Bains ou Chatillon-sur-Saône, l’organisation d’événements comme Natur’Images, le spectacle estival de la Compagnie l’Odyssée ou les Montgolfiades des Champs, la mise en place de programmes de protection et de valorisation de la nature (Natura 2000, espace naturels sensibles), l’action d’associations dynamiques comme le Centre de la Préhistoire, L’Eaudici, l’ADP3P, Saône lorraine, Droiteval Ourche Patrimoine, les Amis du Vieux Fontenoy, sont autant de signes d’une dynamique en marche, dynamique dont chacun des participants a dit beaucoup espérer de la démarche de création du Parc Naturel Régional.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    CHARLES-LOUIS (mercredi, 19 février 2014 15:21)

    beaucoup de bla-bla, mais ce n'est pas le "tourisme vert" qui créera de l'emploi pérenne dans le secteur : l'emploi, c'est l'artisanat et l'entreprise privée qui le crée ! le "tourisme vert" n'est qu'un complément économique tout à fait marginal. qui viendra dans une région où les villages meurent, où les maisons sont en ruines et où le commerce de proximité a disparu ?...